Au-devant des lions : Saint Ignace d’Antioche PDF

Une question est: Comment allons-nous voir la tentation dans ce contexte, ou le mal que l’on m’a demandé de supporter, ou le jugement que je suis convaincu est correct, ou l’auto-justification et l’apitoiement sur soi qui mène à l’isolement.


ISBN: 2740312644.

Nom des pages: 221.

Télécharger Au-devant des lions : Saint Ignace d’Antioche gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

L’empire romain se déchaîne contre les chrétiens, à Rome les arènes ne désemplissent pas.  » Quand donc sera éradiquée cette secte qui refuse de prier les dieux de l’Olympe ?  » tempête l’empereur Trajan. Mais une grande nouvelle le remplit de joiel’évêque d’Antioche, Ignace, vient d’être arrêté. Nul doute que sa mort mettra fin à cette  » plaie de l’empire « … Mais le voyage est long de la Syrie jusqu’à Rome, et César ne peut imaginer combien la douceur et le sourire d’Ignace vont bouleverser les rudes soldats romains et réaliser des miracles,répandre la bonne nouvelle, convertir les cœurs… L’auteur nous fait revivre le terrible voyage dusaint évêque à travers l’empire romain jusqu’au lieu de son supplice.

C’était Pierre lui-même qui est allé à Antioche et a conduit l’église là. Mais en comptant sur un homme, peu importe à quel point cet homme est «doué», je fais un pas de côté dans le mandat biblique de «venir et de voir» pour moi-même «la bonté du Seigneur». Un grand nombre de ces monastères sont encore florissants et ont de nouvelles vocations à ce jour, d’innombrables pèlerins ont visité les Pères du désert pour imiter leur vie spirituelle et disciplinée.

Je ne pense pas que vos conclusions découlent de ce que j’ai déclaré, à savoir que vous partez d’une hypothèse selon laquelle l’église doit avoir une seule tête visible (avec une juridiction directe, immédiate et irrévocable sur tous les autres évêques) afin d’avoir principe d’unité au-dessus du chrétien individuel. Il nous dit que son petit diocèse contenait 800 églises, ce qui suppose une population très dense, en 476, un évêque nommé Ioannes tint un synode contre Pierre le Fuller. Alors le Père Herman lui dit: « Mon ami, tu as levé la hache en vain; cette arme vous privera de votre vie. »Quelque temps plus tard, on avait besoin de gens à Fort Nicholas, et pour cette raison, plusieurs employés russes y furent envoyés de Kodiak; parmi eux était Ponomarkhov; là les indigènes de Kenai lui ont coupé la tête pendant qu’il dormait. Ne devenez-vous jamais seul? »Il répondit:« Non, je ne suis pas seul.