Cambodge et Khmers rouges : Une tragédie oubliée 1975-1979 PDF

Je suis d’accord que « personne ne peut » partager le pardon de Christ avec lui. « Nous pouvons seulement partager avec lui le fait que le Christ promet le pardon à ceux qui se repentent. »


ISBN: 2916147292.

Nom des pages: 279.

Télécharger Cambodge et Khmers rouges : Une tragédie oubliée 1975-1979 gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Un des plus grands drames que le monde ait connu… Du 17 avril 1975 au 7 janvier 1979, en trois ans, huit mois et vingt jours, les Khmers rouges ont provoqué, au Cambodge, la mort d’environ deux millions de leurs compatriotes, soit par élimination directe (tortures, exécutions, combats), soit indirectement (épuisement, maladie, malnutrition). Le Cambodge comptait alors environ huit millions d’habitants. C’est donc près d’un quart de la population qui a été décimé. L’ouvrage donne un aperçu de ce qu’une jeune cambodgienne – Méas Pech-Métral – a vécu sous le régime des Khmers rouges, avec sa famille et son peuple, et ce qu’il advint d’eux par la suite. Le parcours de Méas Pech-Métral, au travers de ce livre-témoignage, est ainsi mis en perspective avec la chronologie des événements dans leur résonance historique et humaine. De nombreux documents et photographies, accompagnés d’extraits de carnets de route et de poèmes, permettent une approche intime de l’histoire.

Le début de la période peut alors être clairement déterminé comme étant le 17 avril 1975. Summers révèle partiellement sa position, en ce qui concerne le STAV. Des preuves existantes contrastées nous avaient amenés à être agnostiques ex ante.

De plus, il n’y a aucune raison de supposer que les chercheurs de la PRK manquaient totalement de bon sens. Ces conflits concernent principalement les «terres villageoises» (dey phum) et les berges (chamcar), dont les prix sont plus élevés que les rizières. Le nombre de morts de l’invasion vietnamienne invite le débat donné. Numéro un, de manière appropriée, englobait la région de Samlot de la zone Nord-Ouest (y compris la province de Battambang), où l’insurrection contre Sihanouk avait éclaté au début de 1967.