Histoire Auguste, tome I-1 : Introduction générale – Vies d’Hadrien, Aelius, Antonin PDF

Cette perfection devient évidente du fait qu’il n’a jamais.


ISBN: 2251013644.

Nom des pages: 249.

Télécharger Histoire Auguste, tome I-1 : Introduction générale – Vies d’Hadrien, Aelius, Antonin gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Sans avoir la réputation des Césars de Suétone, l’Histoire Auguste appartient au même genre de biographies, qui mêle narrations, rubriques et curiosités. Couvrant les années 117 à 285, elle est la principale source latine pour les siècles de la Paix romaine et de la grande crise du IIIe siècle. Toutefois, elle a été l’objet à notre époque d’une suspicion générale de la part des historiens. La présente édition voudrait inciter à une relecture globale de ce monument d’histoire culturelle et, du même coup, à une réévaluation de sa valeur historique.

J .-P .Callu, professeur à l’Université de Paris IV, directeur d’études à l’École des Hautes Études (IVe section) est un spécialiste de l’histoire du Bas Empire; A.Gaden, maître de conférences à l’Université de Saint Etienne, travaille sur la dynastie antonine, tandis que O.Desbordes, chargé de recherche au CNRS, est spécialisé en codicologie. 

Dionys. III. p183), et est devenu célèbre de l’exploit bien connu d’Horace Cocles dans la guerre avec Porsenna (Liv II.10. Il a montré un grand respect pour Epiphane, évêque de Ticinum ou Pavie, à l’intercession de qui. Aigle tourné vers la droite, la tête tournée à gauche, debout sur le globe et tenant la couronne dans le bec.

D’après une comparaison minutieuse de l’Histoire secrète avec les œuvres de la paternité procopienne, Dahn en conclut que Procope l’a écrit. La religion chrétienne a soudainement pris fin parce que le christianisme s’est levé du judaïsme et après le. Capelianus, gouverneur de Numidia, fidèle partisan de Maximinus Thrax, et qui gardait rancune contre Gordian, renouvela son alliance avec l’ancien empereur et envahit la province d’Afrique avec la seule légion postée dans la région, III Augusta, et d’autres unités vétérans. Les citoyens et les soldats (nous ne savons pas de quelle cause) étaient animés d’une égale fureur; plusieurs des principaux officiers du Niger, qui désespéraient ou qui dédaignaient un pardon, s’étaient jetés dans ce dernier refuge; les fortifications étaient estimées imprenables, et, dans la défense de la place, un ingénieur célèbre déploya tous les pouvoirs mécaniques connus des anciens. 57 Byzance, enfin, s’abandonna à la famine.