Le pouvoir misogyne : Pourquoi les hommes ont-ils peur des femmes en politique ? PDF

Selon votre logique, il s’ensuit qu’il n’y a aucune obligation de traiter les noirs avec respect s’ils sont promiscus, même si le même niveau de promiscuité serait célébré et applaudi chez les Blancs.


ISBN: 284941039X.

Nom des pages: 101.

Télécharger Le pouvoir misogyne : Pourquoi les hommes ont-ils peur des femmes en politique ? gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La première femme Premier ministre a été brûlée en place publique avant même d’avoir pu vraiment gouverner; la seule présidente de région a été vilipendée par ses propres amis pour avoir évoqué sa candidature à l’élection présidentielle; la première femme ministre de la Défense reste l’éternel outsider pour s’installer à Matignon… les hommes politiques ne supportent pas l’idée de voir les femmes gouverner ! Le pays des droits de l’homme n’est visiblement pas celui des droits de la femme.
Pour en comprendre les raisons, les auteurs, Roselyne Koskas et Guy Schwartz, ont longuement interrogé les femmes politiques françaises, de l’extrême gauche à l’extrême droite, sur la manière dont elles affrontent la misogynie qu’elles subissent tous les jours. Pour la première fois, elles s’expriment publiquement, franchement, à cœur ouvert, sur ce sujet délicat. Leur énergie et leur combativité leur permettront-elles de parvenir à des postes de responsabilités auxquels d’autres femmes ont accédé un peu partout dans le monde ? Quels sont leurs atouts ? Quelles sont leurs conceptions du pouvoir ? Quelles sont leurs stratégies ? Il est temps de les écouter.

En plus des blagues sur les chambres à gaz et des insultes racistes, une grande partie de son activisme en ligne a consisté à cibler les femmes avec des menaces de viol et de mort, des images de violence sexuelle et des invectives misogynes. Ce n’est rien d’autre qu’une attaque ad hominem contre le PEUPLE plutôt qu’une tentative honnête de s’engager dans un dialogue quelconque. Robin Morgan, auteur de Sisterhood Is Forever: L’Anthologie des femmes pour un nouveau millénaire, résume: «Les femmes ont tendance à considérer le sexe différemment.

Il venait de la droite et de la gauche, et Clinton était son œil de boeuf, mais il a débordé sur les femmes à travers le spectre politique. Je le dis, il vaudrait mieux jeter un coup d’œil sur cette question très controversée, souvent obscurcie par l’émotion défensive. C’est un âge où, pour triturer un vieux truisme de campagne, ce n’est pas seulement l’économie, c’est stupide. M. Bush exhorte Mme Zucker à donner un « petit câlin » au « Donald ».